13 août 2012

Yves Teicher chante Charles Trenet chez l'habitant

YvesTeicherbrochure.jpg

Chez l’habitant

 

Un habitant ouvre la porte de sa maison à la culture, aux autres. Il accueille pour une soirée un artiste qui s’adapte au lieu, à la proximité du public et le centre culturel qui débarque avec son bar. C’est une ambiance, une atmosphère à chaque fois particulière et une intimité qui fait que l’on vit au plus fort ce moment de poésie, d’échange.


Au programme :


-Yves Teicher chante Charles Trenet, lundi 10 septembre à 20h, chez Laurence et Paul Chapelle, rue de l’Eglise, 17 à 4570 Grand-Marchin

-Steve Bottacin lit Marcel Proust, lundi 1er octobre à 20h (lieu à déterminer)

-Igor Gehenot Solo (jazz), lundi 3 décembre à 20h (lieu à déterminer)

-Gilles Geenen lit Rainer Maria Rilke et Léo ferré, lundi 4 mars 2013 à 20h (lieu à déterminer)

-Pierre Dorzée dit, lundi 15 avril 2013 à 20h (lieu à déterminer)

-Loreline De Cat interprète Schubert et Cage, le lundi 6 mai 2013 à 20h, chez Mme et M. Waumans, Grand-Marchin 9, à 4570 Grand-Marchin

 

Yves Teicher chante Charles Trenet

 

« Même si j’avais pu jouer comme lui, je n’aurais pas osé. Ce garçon est fou, mais c’est de la folie sacrée dont je parle. »


                                                                                                                     Stéphane Grappelli

 

Dans les années 30, la chanson française est partagée en deux factions opposées : l’univers de Tino Rossi d’une part, celui de Charles Trenet de l’autre. Comme Jean Sablon et quelques autres, Trenet enregistre à cette période avec les meilleurs jazzmen français et donne à la variété une couleur jazz particulièrement réjouissante.

Pour interpréter les œuvres du grand Charles, voici Yves Teicher, un violoniste tous terrains, capable d’enflammer son public en jouant les musiques les plus diverses.

Ce spectacle suffit à lui seul à vous convaincre que notre homme est un interprète des mots et des notes qui prennent aux tripes. Il est un inconditionnel de Trenet (« Trenet, pour moi, c’est l’incarnation du talent ») et, depuis longtemps, il envisageait de monter un projet consacré aux chansons du maître. C’est désormais chose faite, avec la collaboration de l’homme aux dix mille chansons, le pianiste liégeois Léon Humblet, également accordéoniste à ses heures.

A propos d’Yves Teicher :

« La folie douce de la musique tsigane, la virtuosité ébouriffante du soliste classique, l’imagination débordante du jazzman, l’expérience de la route et du voyage, une passion immodérée pour toutes les musiques et un cœur gros comme ça ! Yves Teicher, c’est tout cela à la fois et bien plus encore : une invitation à naviguer par-delà les étiquettes et à balayer, d’un coup d’archet, les frontières absurdes qui réduisent notre plaisir à une mosaïque schizoïde. »


                                                                                                                            J.P. Schroeder

 

 

Yves Teicher : chant, violon - Léon Humblet : piano

 

Dans le cadre de chanson.S en région de Huy

 

 

 

Informations pratiques

 

Lieu :

chez Laurence et Paul Chapelle, rue de l’Eglise, 17 à 4570 Grand-Marchin

 

Horaire :

Lundi 10 septembre 2012 à 20H

 

Coût de l’entrée :

5 €, 1,25 € (art. 27)

 

Informations et réservations :

Centre culturel de Marchin : 085/41.35.38,

nathalie@centreculturelmarchin.be

 

Partenaires :

la Commune de Marchin, le Ministère de la culture de la Communauté française, le Service culture de la Province de Liège, l’asbl Article 27.

23:29 Publié dans Culture, Loisirs | Commentaires (1) | Tags : marchin, chanson | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Sympa ce petit village qui vie. C'est domage que les traditions se perdent ainsi que les fêtes de village, En tout cas chapeaux à Marchin et tous les organisateurs de festivités.

Écrit par : Atuana | 07 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.